1 mois aux Philippines

Les Philippines ont été la toute première étape de mon tour du monde.

1 mois dans ce pays aux multiples paysages, à la population d’une bienveillance rare et d’où on ne voudrait jamais repartir.

Je te livre mon itinéraire, le budget, et les must do and see ! 

Itinéraire

Manille : 3 jours

Nord de Luzon : 7 jours

L’île de Mindoro : 6 jours

L’île de Busuanga – Coron city : 5 jours

Cebu : 3 jours (étape inter-vol)

Bohol : 6 jours

Budget

1700€ pour 1 mois (pour deux adultes

En moyenne, compte 25€/personne/jour

Ce budget comprend :

  • 2 billets d’avion de Busuanga à Cébu
  • Les transferts en bateau (5 au total)
  • Activités (tyrolienne, sources d’eaux chaudes, sortie journée en bangka, trek rizière batad, ferme aux papillons, tarsiers, chocolate hills etc.)
  • Les hébergements en auberge de jeunesse ou guesthouse
  • Les repas et boissons (y compris les petits plaisirs, restos, milk shake, cocktails)
  • Les transports en bus, Uber, tricycle, jeepney, scooter
  • Lessive
  • Achats divers (dentifrice, savon, sac de randonnée etc.)
Marché de Baguio

Les incontournables de mon voyage

Manille

  • Le quartier d’Intramuros
  • Le Rizal park
  • Se déplacer en jeepney et métro

Nord de Luzon 

  • Baguio : Mines View, les balades&parcours de rando dans le Camp John Hay et le marché local !
  • Sagada : La randonnée du Kiltepan peak, Echo Valley et les cercueils suspendus, se rafraîchir aux Bokong Falls
  • Banaue/Batad : trek dans les rizières en terrasse ♡

L’île de Mindoro 

  • Talipanan : plage, randonnée vers les Talipanan falls, détente au Bamboo’s house
  • Sablayan :  Pandan Island et la tyrolienne (Sablayan Zipline Adventure)

NB : Je te recommande vivement de faire de la plongée à Apo Reef, le plus grand récif des philippines, un parc marin extraordinaire. Je ne l’ai pas fait pour des raisons de budgets et parce que je démarrais à peine mon tour du monde, c’est mon grand regret mais une bonne excuse pour y retourner 😉

L’île de Busuanga – Coron City 

  • Coron : privatiser une bangka et se rendre à Siete Pecados – Twin Lagoon – Kaganyan Lake ♡
  • Busuanga : sources d’eaux chaudes de Maquinit, Concepcion Falls

Mon article dédié à ces deux îles magiques c’est ICI 

Cebu 

  • Cebu city : Fort San Pedro, Basilique Minore del Santo nino, croix de Magellan

Bohol

  • Chocolate Hills (donc passage en scooter par la Bilar man made forest)
  • Cascades : Dam-Agan falls, Ingkumhan falls, Pahanhog falls ♡
  • Loboc adventure park
  • Butterfly conservation center
  • Cam-Umantad falls et au même endroit les rizières en terrasse de Cadapdapan ♡
  • Les Caves Pools du côté d’Anda

Les plus et les moins

Les plus 

  • Les gens : prévenants, accueillants, généreux et touchants
  • Facilité des transports
  • Coût de la vie : prix très bas pour un français
  • Langue anglaise parlée quasiment partout
  • Les paysages divers et incroyables : volcan – rizières – montagnes – cascades – plages – fonds marins – fôret – îles
  • Le banana cake et le mango shake ! 

Les moins 

  • Les villes importantes sont trop américanisées à mon goût
  • La nourriture (surtout pour les végétariens, c’est un peu la galère)
  • Les tarsiers, ces minuscules primates très fragiles qui sont exposés aux touristes dans des conditions qui m’ont déplues

Sans négliger les risques de catastrophes naturelles qui sont malheureusement fréquents dans ce fabuleux pays.  Cela ne doit en aucun cas t’empêcher de t’y rendre mais choisis une période dite « propice » pour diminuer ces risques.

Liste de mes hébergements

ManilleZ Hostel  (auberge de jeunesse, roof top et superbe vue sur la ville, chambres propres, quartier branché, 

Baguio: Ashburn’s Transient Room (chambre chez l’habitant, très sommaire, douche commune, laverie bon marché dans la rue, très gentille famille, ils vous proposeront du riz et des légumes au p’tit dej :-)) 

Attention, le lien peut renvoyer vers d’autres hébergements car celui-ci est très demandé au vu du prix bas.

SagadaIsabelo’s inn (superbe auberge sur plusieurs étages, chambres privées, bibliothèque et coin salon, excellent petit-déjeuner, emplacement idéal, famille accueillante et adorable)

BanaueRandy’s room (la maison du bonheur pour backpackers, Randy accueille sans compter, tout le monde se retrouve dans son salon pour le p’tit dej, chambres sommaires, douches et toilettes communes, coupures d’electricité possibles, superbe expérience) 

Mindoro:

à Puerto Galera: Bamboo House (n’hésite pas une seule seconde, non seulement l’endroit est trop mignon, à côté de la plage, les chambres sont propres et confortables, mais surtout la famille qui tient cet hôtel de charme est adorable, tu tomberas en amour pour eux et leur curry de légumes est juste le meilleur plat que j’ai pu déguster aux Philippines) 

à Sablayan: Emily Hotel (c’est une ancienne prison et la pire chambre que j’ai eu en terme de confort et de propreté mais l’établissement est originale, sur le port,  la famille est gentille et nous a réservé un bateau privé pour notre trip du lendemain pour un prix ridicule, à peine quelques euros. Une adresse pour très petits budgets et une seule nuit)

Busuanga: chez l’habitant (accueilli par la cousine d’un sextuagénaire rencontré en ville alors que nous marchions avec nos backpacks à la tombée de la nuit)

CebuMayflower Inn (hôtel de permaculture, beaucoup de jeux de sociétés disponibles, idéal avec des enfants, restaurant sur place, chambres privées confortable, bon wifi) ET Copenhagen Main Residences (hôtel proche de l’aéroport, très moderne, sans charme, bonne wifi, plusieurs étages sans ascenseur)

Bohol

à Tagbilaran: Briell’s dorm (bonne wifi, super propre, douche commune, à quelques minutes à pieds du port, location scooter possible, accueil fantastique, proche d’un mall)      

du côté d’Anda: Bohol Lahoy Dive Resort  (un petit coin de paradis tenu par un couple de suisses allemands, bonne table, bungalows de charme, joli jardin, jaccuzzi, location scooter possible, mauvaise wifi dans les bungalows mais excellente dans l’espace commun)

VOYAGER, C’EST UNE FÊTE : ON MET LA CLEF SOUS LA PORTE, ON SE LAISSE À L’INTÉRIEUR. ON SE DONNE RENDEZ-VOUS À L’ÉTRANGER. ON REGARDE LES RUES, LE CIEL ET LES MAISONS. ON SE REGARDE SOI-MÊME DANS LES VITRINES, ÉTONNÉ D’ÊTRE OÙ L’ON EST – C’EST À DIRE AILLEURS. ON A CHANGÉ. ON EST AUSSI NEUF QUE CE QU’ON VOIT.

 

– Christian Bobin – 

 

Alors, tu pars quand ?