Les incontournables de Coron et l’île de Busuanga en 3 jours

Quand on commence à programmer un voyage aux Philippines où lorsqu’on est déjà sur place, on entend forcément parler de Coron, une jolie île dans la province de Palawan.

En effet, Coron est une île entourée d’eaux turquoises, entre lagons et lacs, qui se visite le plus souvent à la journée, en bangka (bateau traditionnel).

Le départ pour l’île de Coron se fait depuis la ville de Coron, qui elle se situe sur l’île de Busuanga…tu me suis ?

Voici mon top 5 des choses à faire sur l’île de Busuanga, Coron city et l’ile de Coron !

 

1 - Visiter l'île de Coron en Bangka

 

Pour cela, tu as deux possibilités : soit réserver un tour dans l’une des nombreuses agences de voyage de la ville de Coron, soit privatiser une bangka.

Passer par une agence et faire une activité avec un groupe de touristes n’est pas toujours une mauvaise chose, je pense qu’il faut arrêter de prendre pour des beaufs les gens qui choisissent cette option. Déjà, sur certains sites, il n’y a pas le choix et puis quand on voyage seul(e) c’est notamment l’occasion de rencontrer du monde, d’avoir à s’occuper de rien, se laisser guider et bien souvent, on nous donne des explications et des infos qu’on n’aurait pas forcément été cherché nous même.

Ceci étant dit, personnellement, j’opte le plus souvent pour la solution hors des sentiers battus et l’auto-organisation. Cette fois, c’est avec un autre couple de français qui nous a abordé dans un café (le Tea&Shake) que nous avons décidé de privatiser une bangka. L’avantage était d’avoir du temps sur l’ile, d’être seulement 4 touristes et d’aller où on voulait.

La veille de la visite, rend toi directement sur le port pour négocier un bateau avec les pêcheurs. Fais bien ton calcul avec les taxes d’entrée obligatoire à payer pour chaque réserve naturelle que tu visiteras, le prix du guide, du cuisinier et du bateau. Lors de cette journée, tu choisis entre 4 et 5 arrêts autour de l’île.

Le top est de faire Siete Pecados – Twin Lagoon – Kaganyan Lake et une jolie plage pour le déjeuner. Ce que nous avons aimé, c’est aller au marché le matin pour acheter, avec le cuisinier, de quoi manger le midi !

Compte 23€ par personne pour la journée complète et environ 3.50€ pour ton repas (poissons grillés, légumes, bananes)

 

2 - Découvrir l'île de Busuanga en scooter

 

C’est vraiment le meilleur moyen de croiser les locaux, d’admirer les paysages, de se sentir libre et faire des découvertes qui n’étaient pas prévu au programme.

Tu peux louer un scooter pour 8€ la journée.

Nous avons pris la direction du nord-ouest de l’île, avec un premier arrêt photo entre Santo Nino et Concepcion, une sorte de fjord tropicale donnant sur Busuanga Bay (si vous utiliser l’application Maps.me, vous trouverez ;-)) puis nous avons garé le scooter pour une marche de 10 minutes vers une jolie cascade située entre Concepcion et Sagrada). C’est en repartant qu’on s’est rendu compte qu’il fallait penser à faire l’essence et qu’il n’y a pas l’ombre d’une pompe ! C’est tout à fait normal…car il n’y en a effectivement pas une seule ! Il faudra donc t’arrêter près d’une baraque en bois sur la route principale, et on te remplira ton réservoir avec de l’essence contenu dans des bouteilles de Coca Cola en verre, originale n’est-ce pas ?

Pour le reste de l’itinéraire, il se limite en une après-midi complète passée dans un endroit paradisiaque : Alam Indah Beach

C’est une autrichienne qui nous accueille et elle parle très bien le français, elle a acheté ce havre de paix composé de quelques maisonnettes (chambres d’hôtes) et une grande maison (la sienne) directement construites sur la plage.

Elle nous propose de nous diriger vers le seul ponton en bois qui s’avance sur la mer et de nous installer sur un pilotis où nous sommes totalement seuls (sans compter la présence d’un gentil toutou) face à la beauté qui nous entoure !!! Il y a un menu unique du jour, un peu cher par rapport au prix philippin mais quel plaisir de pouvoir manger un peu européen. Cet endroit est magique….et nous avons donc décidé d’y rester pour le reste de l’après-midi, lecture, mots croisés, baignade et même quelques brasses jusqu’à un plongeoir flottant à une vingtaine de mètres du pilotis.

3 - Se baigner dans les sources d'eaux chaudes de Maquinit

 

Elles sont situées à 10 min en scooter du centre de Coron. Je te conseille fortement d’y aller en fin de journée, idéalement vers 18h30 pour deux raisons : la première ce sera un moment de réconfort incroyable après ta journée de vadrouille en scooter, la seconde c’est qu’en y allant plus tôt, tu ne pourras même pas y plonger un orteil tellement l’eau est chaude. Vers 19h00, la température varie entre 38 et 41 degré. Il vaut mieux attendre que le soleil se cache pour profiter de ces sources d’eaux chaudes.

Le tarif est de 200 php ce qui fait environ 3.20€

 

4 - Faire le marché de Coron City

 

Si tu n’es pas encore familier(e) avec l’Asie, il faut avoir le cœur bien accroché. Ici, le poisson est étalé sans glace, des mouches tourbillonnent au dessus de la viande et je ne te parle pas de l’odeur !

Mais c’est une des choses que j’adore le plus faire quand je découvre une ville : découvrir son marché !

Celui-ci est juste à côté du port, il est coloré, les légumes et les fruits font envie et les produits sont joliment disposés su les étals.

 

5 - Boire un verre au Tribu Kuridas and Tatoo

 

Un cocktail maison ? Un tatouage ? Une ambiance de plongeurs et de backpackers ?

C’est dans ce bar qu’il faut te rendre pour goûter à l’ambiance de la ville.

La déco est à la fois roots anarchiques, internationales et surfeurs…en fait c’est assez difficile à décrire, suspensions en bois flotté, balançoire, un tatoueur attenant au bar, du bob marley, bref c’est une atmosphère cool et on s’y sent bien pour boire un verre et se détendre.

 

Bonus

 

Je rajouterais à ce top 5 une journée de plongée ! 

Les îles de Coron et de Busuanga sont aussi très convoitées pour ça et les fonds marins sont absolument incroyables.

J’ai visité ces îles dans le cadre de mon tour du monde, j’aurais rêvé faire de la plongée aux Philippines, notamment à Apo Reef (un parc marin qui est aussi le plus grand récif du pays) mais j’ai préféré conserver du budget pour le reste du périple car c’était mon tout premier pays et le voyage ne faisait que commencer…

Notes à moi-même

 

J’ai vécu à Coron (la ville), une de mes plus belles expériences humaines en voyage.

Mon copain et moi étions à la recherche d’un endroit pour dormir, il faisait quasiment nuit, nos deux sacs sur le dos nous errions jusqu’à ce qu’un vieux philippin à moto viennent nous aider et nous conduise chez sa cousine Emeline.

La chambre au premier étage était un nid à poussière, mais le pire était l’odeur : un mélange de pisse et de renfermé…je ne parle pas de la douche qui (comme quasiment partout aux Philippines et nous en avions l’habitude) se limite à un seau rempli d’eau froide dans lequel flotte une écope pour se mouiller.

C’était bon pour une nuit mais pas deux……..cette odeur, cette poussière, ah non, certainement pas !

Nous sommes restés 5 jours…

Dès le lendemain matin, un petit-déjeuner nous attendait, rien que pour nous, et les enfants agés de 20 à 40 ans se hâtaient pour nous servir, nous étions gênés et surpris, nous ne nous attendions pas à un tel accueil. Aux commandes : Emeline, une vraie mamma philippine d’environ 70 ans qui dirigeaient les opérations mais d’une gentillesse incroyable avec nous. Elle nous racontera ce qu’était l’île il y a 50 ans, que son mari était violoniste et qu’il jouait pour les japonais pendant l’occupation de la seconde guerre mondiale alors qu’il faisait partie de la résistance philippine en cachette. Cette rencontre nous a marqué et nous avons presque oublié le taudis dans lequel on dormait, ce qui comptait, c’était de partager ces moments avec cette famille si touchante.

Les incontournables de Manille en 2 jours

En arrivant aux Philippines, ta première impression sera certainement Manille. 

De nombreux voyageurs décident d’y passer une nuit sans prendre le temps de la visiter et repartent dès le lendemain pour les îles ou vers les montagnes du nord de Luzon.

Il est vrai que Manille n’est pas sexy : bruit, saleté, forte pollution, chaleur étouffante, trafic intense et malheureusement grande pauvreté…on a envie de fuir assez rapidement mais pourtant, comme partout, lorsqu’on a envie de regarder, il y a de belles choses à voir et des lieux à ne pas manquer.

Compte 2 ou 3 jours maximum d’exploration, pas plus surtout si tu es limité par le temps.

Conseil: pour ton transfert aéroport-centre ville, prend un Uber, 3€ pour 35min de trajet à deux 😉 

 

Voici une liste des 5 choses incontournables à faire selon moi: 

1 – Te déplacer en jeepney

Ces anciennes jeeps américaines customisées représentent le moyen de transport le plus utilisé du pays. Elles sont le plus souvent peintes à l’aérographe, hyper colorées avec des motifs en tous genres. 

C’est pour toi le meilleur moyen de te sentir comme un philippin et de t’immerger dès ton arrivée. Tu souffriras de la chaleur, sans aucun doute, car si pour toi français, il y a seulement une dizaine de place à l’arrière de la jeep, ils en rentrent pourtant le double ! 

Renseigne-toi auprès de ton auberge mais pour te rendre dans le quartier d’Intramuros si tu es à Makati par exemple, il te faudra prendre 2 jeepneys et le métro : pas seulement un trajet, c’est un véritable voyage qui commence !


2 – Te promener dans le Rizal Park

Parc incontournable à découvrir à Manille. Que tu viennes d’Intramuros ou que tu aies prévu de le faire après, tout peut se faire à pied car c’est à côté. Je te conseille d’arriver par la station de métro LRT – United Nations et de repartir à l’est du quartier d’Intramuros par la station LRT – Central Terminal.  

Le point de départ du parc se trouve près de la statue de la sentinelle de la liberté : entre le musée national d’anthropologie et celui d’histoire naturel. Espaces verts, jardins japonais et chinois, fontaines, haut-parleurs diffusant du Céline Dion à fond, et tout au bout : la mer avec un point de vue où tu pourras faire ta pause photo et eau !

 


3 – Déambuler dans le quartier d’Intramuros

J’ai trouvé que Manille était une ville très américanisée avec un fort héritage espagnol issu de la colonisation. Et en même temps, elle garde toute sa dimension asiatique. Un mélange de culture et d’époque intéressant à découvrir notamment dans le quartier d’intramuros. 

Tu y trouveras une cathédrale somptueuse, l’église catholique Saint Augustine illuminée par des lumières LED, le mémorial de la seconde guerre mondiale. Tu croiseras des étudiants sortant des collèges, lycées et universités du quartier et peut-être auras-tu l’opportunité d’assister à un match de basket, le sport numéro 1 aux Philippines !

Au nord d’Intramuros, le Fort Santiago vaut également le détour, j’ai eu la chance de me faire guider dans tout le fort par un agent de sécurité adorable qui surveillait le site et qui m’a compté l’histoire de sa ville avec passion. En tout cas, n’hésite pas à le solliciter si tu le croises, les philippins sont d’une gentillesse déconcertante.


4 – Boire un verre sur un roof top by night

J’en ai fait qu’un et c’était celui de mon auberge de jeunesse, au Z Hostel dans le quartier de Makati.

Les dortoirs sont certainement un poil chers pour la destination mais c’est propre, funky et ils y servent un succulent petit-déj.

N’oublie surtout pas tes boules Quies, la ville est bruyante, les coqs chantent tôt mais avant eux, les karaokés commencent parfois à 5h du matin (c’est du vécu…) 


5 – Tester la street food

Même si je te recommande de faire vraiment très attention à ce que tu manges, tester la street food est pour moi un incontournable lorsqu’on voyage en Asie.

On voit autour de ces brouettes à nourriture, toutes les catégories socioprofessionnelles et j’aime vraiment ce concept de pouvoir t’arrêter et hop ! prendre un petit quelque chose à grignoter, qui ne soit pas automatiquement sucré comme chez nous.

Mais encore une fois, veille à ne pas goûter des aliments crus par exemple ou des fruits que tu ne pourrais pas peler toi-même (banane et mangue ok ). Personnellement je suis végétarienne, ce qui limite aussi mon expérience culinaire dans les pays que je parcoure mais j’arrive toujours à trouver mon bonheur et surtout à éveiller mes papilles sur des saveurs nouvelles: la découverte c’est bien ce qu’on est venu chercher, non?

Ce programme peut être fait sur une journée seulement

Pour moi,  2 jours, c’est le minimum pour s’immerger, ressentir l’atmosphère et prendre la température d’un lieu. 

Autres suggestions de visite:

musée d’anthropologie – musée d’histoire naturelle – musée national – parc Paco – centre commercial Robinsons Place 


Où dormir à Manille ?

Je te recommande le quartier animé de Makati, pour ses nombreux bars et restos, son côté business center et parce qu’il est pour nous « le plus touristique ». 

Cependant, tu trouveras aussi ton bonheur dans le quartier populaire de Malate, où on trouve beaucoup d’auberges de jeunesse à bas prix, le « vrai » Manille en quelque sorte avec ses trottoirs défoncés, ses rues encombrées et sales, ses prostituées, ses odeurs pas toujours agréables mais l’avantage d’être au plus près de la population locale et des attractions majeures de la ville. 

NB: si d’autres passent par Booking, je n’utilise pour ma part que le site AGODA (du même groupe que Booking) pour toutes mes réservations d’hôtels, guesthouse car ils pratiquent en Asie, les prix les moins chers pour de l’hébergement. 

Alors tu pars quand? 

N’hésite pas à laisser un com si tu as des questions ou tout simplement pour donner ton avis sur cet article. Un petit mot fait toujours plaisir 🙂

1 mois aux Philippines

Les Philippines ont été la toute première étape de mon tour du monde.

1 mois dans ce pays aux multiples paysages, à la population d’une bienveillance rare et d’où on ne voudrait jamais repartir.

Je te livre mon itinéraire, le budget, et les must do and see ! 

Itinéraire

Manille : 3 jours

Nord de Luzon : 7 jours

L’île de Mindoro : 6 jours

L’île de Busuanga – Coron city : 5 jours

Cebu : 3 jours (étape inter-vol)

Bohol : 6 jours

Budget

1700€ pour 1 mois (pour deux adultes

En moyenne, compte 25€/personne/jour

Ce budget comprend :

  • 2 billets d’avion de Busuanga à Cébu
  • Les transferts en bateau (5 au total)
  • Activités (tyrolienne, sources d’eaux chaudes, sortie journée en bangka, trek rizière batad, ferme aux papillons, tarsiers, chocolate hills etc.)
  • Les hébergements en auberge de jeunesse ou guesthouse
  • Les repas et boissons (y compris les petits plaisirs, restos, milk shake, cocktails)
  • Les transports en bus, Uber, tricycle, jeepney, scooter
  • Lessive
  • Achats divers (dentifrice, savon, sac de randonnée etc.)
Marché de Baguio

Les incontournables de mon voyage

Manille

  • Le quartier d’Intramuros
  • Le Rizal park
  • Se déplacer en jeepney et métro

Nord de Luzon 

  • Baguio : Mines View, les balades&parcours de rando dans le Camp John Hay et le marché local !
  • Sagada : La randonnée du Kiltepan peak, Echo Valley et les cercueils suspendus, se rafraîchir aux Bokong Falls
  • Banaue/Batad : trek dans les rizières en terrasse ♡

L’île de Mindoro 

  • Talipanan : plage, randonnée vers les Talipanan falls, détente au Bamboo’s house
  • Sablayan :  Pandan Island et la tyrolienne (Sablayan Zipline Adventure)

NB : Je te recommande vivement de faire de la plongée à Apo Reef, le plus grand récif des philippines, un parc marin extraordinaire. Je ne l’ai pas fait pour des raisons de budgets et parce que je démarrais à peine mon tour du monde, c’est mon grand regret mais une bonne excuse pour y retourner 😉

L’île de Busuanga – Coron City 

  • Coron : privatiser une bangka et se rendre à Siete Pecados – Twin Lagoon – Kaganyan Lake ♡
  • Busuanga : sources d’eaux chaudes de Maquinit, Concepcion Falls

Mon article dédié à ces deux îles magiques c’est ICI 

Cebu 

  • Cebu city : Fort San Pedro, Basilique Minore del Santo nino, croix de Magellan

Bohol

  • Chocolate Hills (donc passage en scooter par la Bilar man made forest)
  • Cascades : Dam-Agan falls, Ingkumhan falls, Pahanhog falls ♡
  • Loboc adventure park
  • Butterfly conservation center
  • Cam-Umantad falls et au même endroit les rizières en terrasse de Cadapdapan ♡
  • Les Caves Pools du côté d’Anda

Les plus et les moins

Les plus 

  • Les gens : prévenants, accueillants, généreux et touchants
  • Facilité des transports
  • Coût de la vie : prix très bas pour un français
  • Langue anglaise parlée quasiment partout
  • Les paysages divers et incroyables : volcan – rizières – montagnes – cascades – plages – fonds marins – fôret – îles
  • Le banana cake et le mango shake ! 

Les moins 

  • Les villes importantes sont trop américanisées à mon goût
  • La nourriture (surtout pour les végétariens, c’est un peu la galère)
  • Les tarsiers, ces minuscules primates très fragiles qui sont exposés aux touristes dans des conditions qui m’ont déplues

Sans négliger les risques de catastrophes naturelles qui sont malheureusement fréquents dans ce fabuleux pays.  Cela ne doit en aucun cas t’empêcher de t’y rendre mais choisis une période dite « propice » pour diminuer ces risques.

Liste de mes hébergements

ManilleZ Hostel  (auberge de jeunesse, roof top et superbe vue sur la ville, chambres propres, quartier branché, 

Baguio: Ashburn’s Transient Room (chambre chez l’habitant, très sommaire, douche commune, laverie bon marché dans la rue, très gentille famille, ils vous proposeront du riz et des légumes au p’tit dej :-)) 

Attention, le lien peut renvoyer vers d’autres hébergements car celui-ci est très demandé au vu du prix bas.

SagadaIsabelo’s inn (superbe auberge sur plusieurs étages, chambres privées, bibliothèque et coin salon, excellent petit-déjeuner, emplacement idéal, famille accueillante et adorable)

BanaueRandy’s room (la maison du bonheur pour backpackers, Randy accueille sans compter, tout le monde se retrouve dans son salon pour le p’tit dej, chambres sommaires, douches et toilettes communes, coupures d’electricité possibles, superbe expérience) 

Mindoro:

à Puerto Galera: Bamboo House (n’hésite pas une seule seconde, non seulement l’endroit est trop mignon, à côté de la plage, les chambres sont propres et confortables, mais surtout la famille qui tient cet hôtel de charme est adorable, tu tomberas en amour pour eux et leur curry de légumes est juste le meilleur plat que j’ai pu déguster aux Philippines) 

à Sablayan: Emily Hotel (c’est une ancienne prison et la pire chambre que j’ai eu en terme de confort et de propreté mais l’établissement est originale, sur le port,  la famille est gentille et nous a réservé un bateau privé pour notre trip du lendemain pour un prix ridicule, à peine quelques euros. Une adresse pour très petits budgets et une seule nuit)

Busuanga: chez l’habitant (accueilli par la cousine d’un sextuagénaire rencontré en ville alors que nous marchions avec nos backpacks à la tombée de la nuit)

CebuMayflower Inn (hôtel de permaculture, beaucoup de jeux de sociétés disponibles, idéal avec des enfants, restaurant sur place, chambres privées confortable, bon wifi) ET Copenhagen Main Residences (hôtel proche de l’aéroport, très moderne, sans charme, bonne wifi, plusieurs étages sans ascenseur)

Bohol

à Tagbilaran: Briell’s dorm (bonne wifi, super propre, douche commune, à quelques minutes à pieds du port, location scooter possible, accueil fantastique, proche d’un mall)      

du côté d’Anda: Bohol Lahoy Dive Resort  (un petit coin de paradis tenu par un couple de suisses allemands, bonne table, bungalows de charme, joli jardin, jaccuzzi, location scooter possible, mauvaise wifi dans les bungalows mais excellente dans l’espace commun)

VOYAGER, C’EST UNE FÊTE : ON MET LA CLEF SOUS LA PORTE, ON SE LAISSE À L’INTÉRIEUR. ON SE DONNE RENDEZ-VOUS À L’ÉTRANGER. ON REGARDE LES RUES, LE CIEL ET LES MAISONS. ON SE REGARDE SOI-MÊME DANS LES VITRINES, ÉTONNÉ D’ÊTRE OÙ L’ON EST – C’EST À DIRE AILLEURS. ON A CHANGÉ. ON EST AUSSI NEUF QUE CE QU’ON VOIT.

 

– Christian Bobin – 

 

Alors, tu pars quand ?