Mon Top 10 à Los Angeles

L.A la mythique

Si je te demande de me citer 3 quartiers de Marseille ou Lyon, pas sûre que tu en sois capable à moins d’y vivre.

Par contre, si je te dis Santa Monica, Malibu, Hollywood, Beverly Hills….ah ben oui effectivement tu connais 😉

Cette ville excessivement grande n’en reste pas moins l’incontournable absolue d’un road trip sur la côte ouest des Etats-Unis. Mais en 2-3 jours, que faire en priorité ? Pas évident de se repérer et de savoir par où commencer.

Je te livre ici mes 10 must do qui t’aideront, je l’espère, à établir un programme !

Selon que tu arrives directement à l’aéroport de Los Angeles, du nord par la Highway 1 en voiture, ou encore que tu viennes de Las Vegas, tu ne commenceras pas tes visites dans le même ordre que celui donné ci-dessous. C’est pourquoi cette liste n’est pas classée par ordre d’importance et tu peux adapter tes journées en fonction de ta position géographique de base.

Conseil : avant d’entamer la découverte de Los Angeles, je te recommande de télécharger Maps.me et la carte complète de la ville afin de t’orienter au mieux à pied ou en voiture

1/ Santa Monica

Un quartier à ne manquer sous aucun prétexte notamment pour son Pier qui accueille restaurants, arcades et manèges. Pour la plage, elle est grande, elle est belle et il y a du sable fin mais…comme le montre ma photo à droite, on préfèrera celle de Venice Beach sans l’énorme parking à voiture et la nationale juste à côté hein?

Je te conseille de t’y balader en journée et d’aller également faire un tour dans le grand mall à ciel ouvert

2/ Hollywood Sign

Ben oui c’est cliché mais c’est à faire ! Outre les lettres blanches HOLLYWOOD, tu apprécieras la vue depuis les collines qui donnent un autre aspect de Los Angeles, c’est joli, arboré et je te parle pas des baraques que tu vas croiser

3/ Hollywood Walk Of Fame

Tous les grands noms du cinéma et de la musique se trouvent ici à travers leurs empreintes moulées dans le sol !

L’occasion pour toi de passer devant le Dolby Theatre, plus connue comme étant le lieu officiel qui accueille chaque année la cérémonie de remise des oscars du cinéma!! 

Par contre, la walk of fame fait des kilomètres et il y a des empreintes sur les trottoirs de chaque côté du boulevard ! Franchement si tu arrives à tout voir, tes pieds et tes gambettes ne te remercieront pas 😉

4/ L'observatoire Griffith

Prend de la hauteur en te rendant à plus de 340 mètres d’altitude ! L’observatoire Griffith est tout simplement le meilleur spot pour admirer tout Los Angeles, le panorama est à couper le souffle avec une vue d’ensemble sur le centre ville et l’océan pacifique. 

Le plus simple pour toi est de t’y rendre avant ou après avoir été voir les Hollywood Signs puisque l’observatoire est situé sur la face sud du Mont Hollywwod.

5/ Une journée à Universal Studios

C’est un choix un peu subjectif, j’avoue. Mais contrairement au parc d’Orlando (que je préfère perso), Universal Studios Los Angeles propose une attraction unique d’1 heure : la visite des studios ! Et rien que pour ça, il faut y aller si tu aimes le cinéma.

Découvre les coulisses des plus grands films de ton enfance et émissions de télé et vois par exemple où ont été tourné toutes les scènes d’extérieures (le quartier) dans Desperates Housewives.

Bon et puis, si en plus t’es fan d’Harry Potter, Moi moche et méchant ou encore Jurassic Park, aucune raison que tu passes à côté (ah ! peut-être le prix d’entrée…90$ par personne…si si…)

6/ Les canaux de Venice Beach

C’est peut-être bien mon endroit préféré à Los Angeles. Sans parler des maison aux architectures juste dinguissimes que tu peux croiser, j’aime cet endroit car il est paisible et reposant. On se trouve à côté de Venice Beach et pourtant, le calme et la sérénité règnent le long des canaux. C’est une balade super agréable que je te recommande car elle permet de voir une autre façette de Los Angeles. 

Conseil: entame ta promenade le long des canaux 1h avant le sunset puis file ensuite à la plage juste à côté pour voir le soleil se coucher

7/ Venice Beach bord de mer

Quelle idée as-tu de la côte californienne ? Tu as forcément une image en tête…la « west coast baby »

Dans l’imaginaire collectif, généralement la « west coast » c’est une ambiance cool et branchée, open-minded et décomplexée, c’est les hippies (du côté San Francisco surtout), les rappeurs, des beaux et belles gosses qui font leur footing, des squatteurs et des gens en roller, des shows de hip hop, le tout sur fond de plage de sable blanc….ben tout ça c’est Venice Beach ! 

Même si l’endroit est ultra touristique, il n’en reste pas moins beau et stylé et il te donne l’impression d’être au coeur d’un film américain.

8/ Beverly Hills et Bel Air

J’ai eu la chance d’aller deux fois à Los Angeles, et les deux fois, j’ai tout simplement fait des tours de voiture dans les quartiers de Bel Air et Beverly Hills…histoire de comprendre ce que le concept de maison peut vouloir dire là-bas!!!

J’ai voulu tenter un « j’irais dormir chez vous » oh et puis au dernier moment j’ai renoncé 😉 c’est la folie!!! des demeures de malade, des manoirs, châteaux, villas immensément grandes…bref le luxe à l’état pur.

Alors si comme moi, tu es curieux(se) de ce dont est constitué notre monde, du bon comme du mauvais, du plus paubre au plus riche, je te conseile d’aller te perdre un peu dans ces quartiers…pour le folklore! 

9/ Sunset Boulevard et Hollywood Boulevard

Pour le fun, le plaisir des yeux, ou juste pour prendre la température de L.A, je te conseille de passer en voiture sur ces deux boulevards et de simplement kifer la life fenêtre ouverte et un bon son hip-hop!

10/The Grove

Envie d’une session shopping ? File à The Grove !

Situé entre Beverly Hills et West Hollywoord, il s’agit d’un complexe de boutiques, restos extérieurs et cinéma dans le même esprit qu’un outlet mais sans les réducs ;-). Tu trouveras également un parc central avec une fontaine et il y a un show d’eau musical toutes les heures. Renseigne toi avant d’y aller car il y a pas mal d’événements qui y sont organisés toute l’année.

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à laisser un commentaire, ou poser une question, un petit mot fait toujours plaisir.

 

Voyager en cherchant des géocaches!

Voyager en cherchant des géocaches

Mais heuh c’est quoi les géo..machins ?

Qu’on se le dise, je vis une grande histoire d’amour depuis toute petite avec les jeux vidéo.

Et d’ailleurs, j’avoue ressentir une certaine fierté à l’idée d’aimer ça en tant que nana, c’est mon p’tit côté féministe. Mais alors jouer en voyageant, c’est le nirvana !!

Là tu te dis vite vite y a quoi à gagner moi aussi j’aime voyager et je joue à Pokemon Go déjà!! Comment te dire…. rien à voir et déééésooo…y a absolument rien à gagner, nada.

Allé je t’explique !

C'est quoi le concept ?

Le géocaching (action de chercher des géocaches) est un loisir de plein air apparenté à la chasse au trésor.

Dans le monde entier, des personnes que l’on appelle les géocacheurs, vont placer des « trésors » dans des lieux parfois insolites (oui oui j’ai déjà passé 1h dans un cimetière…) et plus ou moins facile d’accès et toi, tu dois les trouver. Tu peux aussi devenir géocacheurs.

Et le but du jeu ?

Le but, en tout cas le mien, c’est de découvrir des endroits où je n’aurais jamais été spontanément. Le trésor peut être une boite en carton, un tube en plastique, un sachet etc. dans lequel il y a forcément un logbook ou au moins une feuille pour inscrire son nom. On y trouve parfois des objets que les gens ont laissé en souvenir mais il n’y a pas toujours la place de mettre quoique ce soit de plus qu’un bout de papier.

Le but est aussi de partager une activité internationale avec des personnes que tu ne verras probablement jamais mais c’est juste cool de se dire « oh tiens les derniers à avoir trouvé le géocache venaient de Pologne ou de Corée » et puis essayez de faire ça avec des enfants c’est juste génial.

Comment on trouve les caches ?

Les caches (les trésors) peuvent être situés en altitude, dans une grotte, sous l’océan, dans ta rue, et pour t’aider à les trouver il faut télécharger l’application sur ton tél et t’inscrire.

L’appli fonctionne avec le gps , il y a une map qui t’indique la position du trésor. Quand tu chauffes il est écrit plus que 10 mètres, 3 mètres…mais c’est pas si simple car encore une fois le cache peut être planqué dans un arbre, derrière une pierre enfin tu t’en doutes ce n’est pas à la vue de tous.

L’appli précise aussi le niveau de difficulté, et s’il y a besoin ou non de matériel (des fois faut carrément descendre en rappel pour en trouver un).

Voilà tu en sais un peu plus sur les géocaches, alors si comme moi tu as envie de pimenter tes randos, tes dimanches en famille ou tes voyages à l’autre bout du monde, rejoins la communauté ! 

Mon séjour Wonderbox à Bolquère

Mon séjour Wonderbox à Bolquère

Tout commence par un noël 2017 où belle-maman nous offre un coffret wonderbox 3 jours 2 rêves !

On est tout contents puis 3 ans se passent….tu sais c’est le genre de coffret que tu n’utiliseras finalement jamais…sauf si…

Tu décides de partir 3 semaines en roadtrip en France et que tiens, ce serait pas l’occaz de caler nos 2 nuits wonderbox ??

Comme nous partions dans les Pyrénées, nous avons jeté notre dévolu sur le village de Bolquère dans le département des Pyrénées orientales.

La montagne nous faisait tellement rêver pendant le confinement que nous avions vraiment trop hâte de découvrir ce petit coin du pays catalan, dans la région naturelle de Cerdagne.

Bolquère, c'est où?

Le charmant village de Bolquère se trouve dans la région naturelle de Cerdagne, au cœur des Pyrénées Catalanes dans le département des Pyrénées-orientales. On est en Occitanie !

Bolquère est perché à 1480 mètres d’altitude et cartonne aussi bien en été grâce au tourisme vert qu’en hiver grâce à sa station de ski moderne Bolquère 2000 et à côté d’elle, la station plus connue de Font-Romeu.

Pourquoi avoir sélectionné ce séjour wonderbox ?

Je n’avais jamais entendu parler de Bolquère. Nous savions qu’après notre passage à Collioure, nous passerions la frontière pour découvrir les Pyrenées espagnoles et remonterions ensuite vers le département des Hautes-pyrenées. Du coup, on cherchait à faire ce fameux stop de 2 nuits quelque part entre ces deux destinations.

J’ai donc commencé à comparer tous les établissements dans ma zone de recherche et pour être honnête ce sont les excellents commentaires attribués à l’hôtel Lassus qui m’ont fait me dire « banco » ! L’hôtel proposait une table d’hôte, le coin avait l’air joli, c’était pile à mi-chemin entre nos deux destinations, et les autres établissements alentours étaient vraiment mal notés sur le site wonderbox. 

Je ne suis pas du genre à tomber dans le panneau des avis donnés par les utilisateurs de sites dédiés comme Tripadvisor ou Yelp par exemple mais la phrase qui revenait souvent était « nous n’avons pas été bien reçu ni considéré car nous étions clients wonderbox » alors j’avoue avoir été influencé cette fois-ci.

L’hôtel Lassus 2*

Tout simplement un séjour formidable ! L’accueil de nos hôtes, la chaleur du lieu et les repas pris sur place nous ont fait nous sentir comme à la maison.

Allez-y les yeux fermés si vous aimez partager des moments de convivialité.

C’est un 2*, les chambres sont donc sommaires mais largement suffisantes pour nous qui campions dans notre petite tente 2 places pendant 3 semaines. Il y a quelques places de stationnement gratuites qui font face à l’hôtel. Petite précision pour les personnes âgées ou ayant des difficultés à marcher, il n’y a pas d’ascenseur pour accéder aux chambres et il y a également un escalier à emprunter pour accéder à l’hôtel. Le petit-dej est en libre service, à la française et copieux avec des produits locaux. Pour le diner, nous qui habitons la côte d’azur, avons trouvé que les prix étaient plus que corrects pour la qualité des assiettes servies. Tout vient de la ferme ou de l’agriculteur du coin, tout est fait maison et pour moi qui suis végétarienne, le chef s’est adapté sans que je ne demande rien avec des plats savoureux et copieux.

Que faire à Bolquère ?

Pour découvrir toutes les activités du coin et organiser votre séjour, je vous suggère de visiter le site officiel des Pyrénées Cerdagne Tourisme.

Nous étions à Argelès-sur-Mer le matin et sommes arrivés à Bolquère en fin de journée après avoir fait un stop au lac de Vinça et visité la cité médievale de Villefranche-de-Conflent .  Donc en réalité, nous n’avons eu que la journée du lendemain pour visiter puisque le jour suivant c’était déjà l’heure de quitter l’hôtel et de rejoindre l’Espagne.

Pour cette unique journée, notre choix de visite s’est porté sur le site des Bouillouses avec son joli lac. En période estivale, l’accès par la route départementale est règlementé.

Vous avez donc plusieurs options :

  • Au départ de la station La Calme à Font-Romeu: 2 trajets en télésiège + 40min de marche jusqu’au Lac des Bouillouses
  • Au départ du centre ville de Font-Romeu: Navette + 2 trajets en télésiège + 40min de marche jusqu’au Lac des Bouillouses
  • Au départ de Pla de Barrès : Navette jusqu’au lac
  • A pied ! 

Nous avons pris l’option télésièges et pour y arriver, nous avons donc été jusqu’à la station La Calme (déjà sur la route les petits chalets en bois me faisaient rêver) et avons garé la voiture gratuitement au parking. Il existe un Pass Duo à 18.60€ et des pass tribus (4 adulte) des pass familles.

Le télésiège vous offre le luxe d’observer le lac et les montagnes d’en haut, si vous voulez vous prendre une claque avec un paysage à couper le souffle, allez-y !

Sur place, vous croiserez des vaches, des veaux, des chevaux et des marmottes si vous êtes chanceux. Vous pourrez pique-niquer, déjeuner au restaurant les Bones Hores que je vous conseille vivement ou juste y prendre un snack.

Nous avons cherché quelques géocaches* dans la fôret sans aller trop loin mais il y a plusieurs parcours de randonnée possibles :

Boucle de la Pradella (1h30)
Les étangs des Esquits (1h50)
Boucle des étangs du Carlit (2h20 variante 9 lacs ou 3h30 variante 12 lacs)
Boucle du lac d’Aude (3h35)
Les sentiers de la Borde – Boucle de la Têt (2h)

*Un géocache quesako ?? Je t’explique tout dans cet article !

Une autre activité que je te conseille de faire, c’est d’effectuer un trajet aller/retour avec le train jaune ! Je l’ai fait en septembre dernier, 2 mois après mon roadtrip de juillet en revenant dans la région avec mes parents et je trouve que c’est l’attraction locale à ne pas manquer ! Si tu es à Bolquère, tu peux par exemple faire Font-Romeu- Villefranche-de-Conflent ou juste Font-Romeu-Mont-Louis et découvrir les remparts, œuvres de l’architecte Vauban.

Pour en savoir plus sur le train jaune, clique par ici.

 

 

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à laisser un commentaire, poser une question, un petit mot fait toujours plaisir.

En tout cas, cette escapade avec Wonderbox m’a donné envie de retourner à Bolquère et Font-Romeu mais en hiver cette fois !!

Les incontournables de Coron et l’île de Busuanga en 3 jours

Quand on commence à programmer un voyage aux Philippines où lorsqu’on est déjà sur place, on entend forcément parler de Coron, une jolie île dans la province de Palawan.

En effet, Coron est une île entourée d’eaux turquoises, entre lagons et lacs, qui se visite le plus souvent à la journée, en bangka (bateau traditionnel).

Le départ pour l’île de Coron se fait depuis la ville de Coron, qui elle se situe sur l’île de Busuanga…tu me suis ?

Voici mon top 5 des choses à faire sur l’île de Busuanga, Coron city et l’ile de Coron !

 

1 - Visiter l'île de Coron en Bangka

 

Pour cela, tu as deux possibilités : soit réserver un tour dans l’une des nombreuses agences de voyage de la ville de Coron, soit privatiser une bangka.

Passer par une agence et faire une activité avec un groupe de touristes n’est pas toujours une mauvaise chose, je pense qu’il faut arrêter de prendre pour des beaufs les gens qui choisissent cette option. Déjà, sur certains sites, il n’y a pas le choix et puis quand on voyage seul(e) c’est notamment l’occasion de rencontrer du monde, d’avoir à s’occuper de rien, se laisser guider et bien souvent, on nous donne des explications et des infos qu’on n’aurait pas forcément été cherché nous même.

Ceci étant dit, personnellement, j’opte le plus souvent pour la solution hors des sentiers battus et l’auto-organisation. Cette fois, c’est avec un autre couple de français qui nous a abordé dans un café (le Tea&Shake) que nous avons décidé de privatiser une bangka. L’avantage était d’avoir du temps sur l’ile, d’être seulement 4 touristes et d’aller où on voulait.

La veille de la visite, rend toi directement sur le port pour négocier un bateau avec les pêcheurs. Fais bien ton calcul avec les taxes d’entrée obligatoire à payer pour chaque réserve naturelle que tu visiteras, le prix du guide, du cuisinier et du bateau. Lors de cette journée, tu choisis entre 4 et 5 arrêts autour de l’île.

Le top est de faire Siete Pecados – Twin Lagoon – Kaganyan Lake et une jolie plage pour le déjeuner. Ce que nous avons aimé, c’est aller au marché le matin pour acheter, avec le cuisinier, de quoi manger le midi !

Compte 23€ par personne pour la journée complète et environ 3.50€ pour ton repas (poissons grillés, légumes, bananes)

 

2 - Découvrir l'île de Busuanga en scooter

 

C’est vraiment le meilleur moyen de croiser les locaux, d’admirer les paysages, de se sentir libre et faire des découvertes qui n’étaient pas prévu au programme.

Tu peux louer un scooter pour 8€ la journée.

Nous avons pris la direction du nord-ouest de l’île, avec un premier arrêt photo entre Santo Nino et Concepcion, une sorte de fjord tropicale donnant sur Busuanga Bay (si vous utiliser l’application Maps.me, vous trouverez ;-)) puis nous avons garé le scooter pour une marche de 10 minutes vers une jolie cascade située entre Concepcion et Sagrada). C’est en repartant qu’on s’est rendu compte qu’il fallait penser à faire l’essence et qu’il n’y a pas l’ombre d’une pompe ! C’est tout à fait normal…car il n’y en a effectivement pas une seule ! Il faudra donc t’arrêter près d’une baraque en bois sur la route principale, et on te remplira ton réservoir avec de l’essence contenu dans des bouteilles de Coca Cola en verre, originale n’est-ce pas ?

Pour le reste de l’itinéraire, il se limite en une après-midi complète passée dans un endroit paradisiaque : Alam Indah Beach

C’est une autrichienne qui nous accueille et elle parle très bien le français, elle a acheté ce havre de paix composé de quelques maisonnettes (chambres d’hôtes) et une grande maison (la sienne) directement construites sur la plage.

Elle nous propose de nous diriger vers le seul ponton en bois qui s’avance sur la mer et de nous installer sur un pilotis où nous sommes totalement seuls (sans compter la présence d’un gentil toutou) face à la beauté qui nous entoure !!! Il y a un menu unique du jour, un peu cher par rapport au prix philippin mais quel plaisir de pouvoir manger un peu européen. Cet endroit est magique….et nous avons donc décidé d’y rester pour le reste de l’après-midi, lecture, mots croisés, baignade et même quelques brasses jusqu’à un plongeoir flottant à une vingtaine de mètres du pilotis.

3 - Se baigner dans les sources d'eaux chaudes de Maquinit

 

Elles sont situées à 10 min en scooter du centre de Coron. Je te conseille fortement d’y aller en fin de journée, idéalement vers 18h30 pour deux raisons : la première ce sera un moment de réconfort incroyable après ta journée de vadrouille en scooter, la seconde c’est qu’en y allant plus tôt, tu ne pourras même pas y plonger un orteil tellement l’eau est chaude. Vers 19h00, la température varie entre 38 et 41 degré. Il vaut mieux attendre que le soleil se cache pour profiter de ces sources d’eaux chaudes.

Le tarif est de 200 php ce qui fait environ 3.20€

 

4 - Faire le marché de Coron City

 

Si tu n’es pas encore familier(e) avec l’Asie, il faut avoir le cœur bien accroché. Ici, le poisson est étalé sans glace, des mouches tourbillonnent au dessus de la viande et je ne te parle pas de l’odeur !

Mais c’est une des choses que j’adore le plus faire quand je découvre une ville : découvrir son marché !

Celui-ci est juste à côté du port, il est coloré, les légumes et les fruits font envie et les produits sont joliment disposés su les étals.

 

5 - Boire un verre au Tribu Kuridas and Tatoo

 

Un cocktail maison ? Un tatouage ? Une ambiance de plongeurs et de backpackers ?

C’est dans ce bar qu’il faut te rendre pour goûter à l’ambiance de la ville.

La déco est à la fois roots anarchiques, internationales et surfeurs…en fait c’est assez difficile à décrire, suspensions en bois flotté, balançoire, un tatoueur attenant au bar, du bob marley, bref c’est une atmosphère cool et on s’y sent bien pour boire un verre et se détendre.

 

Bonus

 

Je rajouterais à ce top 5 une journée de plongée ! 

Les îles de Coron et de Busuanga sont aussi très convoitées pour ça et les fonds marins sont absolument incroyables.

J’ai visité ces îles dans le cadre de mon tour du monde, j’aurais rêvé faire de la plongée aux Philippines, notamment à Apo Reef (un parc marin qui est aussi le plus grand récif du pays) mais j’ai préféré conserver du budget pour le reste du périple car c’était mon tout premier pays et le voyage ne faisait que commencer…

Notes à moi-même

 

J’ai vécu à Coron (la ville), une de mes plus belles expériences humaines en voyage.

Mon copain et moi étions à la recherche d’un endroit pour dormir, il faisait quasiment nuit, nos deux sacs sur le dos nous errions jusqu’à ce qu’un vieux philippin à moto viennent nous aider et nous conduise chez sa cousine Emeline.

La chambre au premier étage était un nid à poussière, mais le pire était l’odeur : un mélange de pisse et de renfermé…je ne parle pas de la douche qui (comme quasiment partout aux Philippines et nous en avions l’habitude) se limite à un seau rempli d’eau froide dans lequel flotte une écope pour se mouiller.

C’était bon pour une nuit mais pas deux……..cette odeur, cette poussière, ah non, certainement pas !

Nous sommes restés 5 jours…

Dès le lendemain matin, un petit-déjeuner nous attendait, rien que pour nous, et les enfants agés de 20 à 40 ans se hâtaient pour nous servir, nous étions gênés et surpris, nous ne nous attendions pas à un tel accueil. Aux commandes : Emeline, une vraie mamma philippine d’environ 70 ans qui dirigeaient les opérations mais d’une gentillesse incroyable avec nous. Elle nous racontera ce qu’était l’île il y a 50 ans, que son mari était violoniste et qu’il jouait pour les japonais pendant l’occupation de la seconde guerre mondiale alors qu’il faisait partie de la résistance philippine en cachette. Cette rencontre nous a marqué et nous avons presque oublié le taudis dans lequel on dormait, ce qui comptait, c’était de partager ces moments avec cette famille si touchante.

Les incontournables de Manille en 2 jours

En arrivant aux Philippines, ta première impression sera certainement Manille. 

De nombreux voyageurs décident d’y passer une nuit sans prendre le temps de la visiter et repartent dès le lendemain pour les îles ou vers les montagnes du nord de Luzon.

Il est vrai que Manille n’est pas sexy : bruit, saleté, forte pollution, chaleur étouffante, trafic intense et malheureusement grande pauvreté…on a envie de fuir assez rapidement mais pourtant, comme partout, lorsqu’on a envie de regarder, il y a de belles choses à voir et des lieux à ne pas manquer.

Compte 2 ou 3 jours maximum d’exploration, pas plus surtout si tu es limité par le temps.

Conseil: pour ton transfert aéroport-centre ville, prend un Uber, 3€ pour 35min de trajet à deux 😉 

 

Voici une liste des 5 choses incontournables à faire selon moi: 

1 – Te déplacer en jeepney

Ces anciennes jeeps américaines customisées représentent le moyen de transport le plus utilisé du pays. Elles sont le plus souvent peintes à l’aérographe, hyper colorées avec des motifs en tous genres. 

C’est pour toi le meilleur moyen de te sentir comme un philippin et de t’immerger dès ton arrivée. Tu souffriras de la chaleur, sans aucun doute, car si pour toi français, il y a seulement une dizaine de place à l’arrière de la jeep, ils en rentrent pourtant le double ! 

Renseigne-toi auprès de ton auberge mais pour te rendre dans le quartier d’Intramuros si tu es à Makati par exemple, il te faudra prendre 2 jeepneys et le métro : pas seulement un trajet, c’est un véritable voyage qui commence !


2 – Te promener dans le Rizal Park

Parc incontournable à découvrir à Manille. Que tu viennes d’Intramuros ou que tu aies prévu de le faire après, tout peut se faire à pied car c’est à côté. Je te conseille d’arriver par la station de métro LRT – United Nations et de repartir à l’est du quartier d’Intramuros par la station LRT – Central Terminal.  

Le point de départ du parc se trouve près de la statue de la sentinelle de la liberté : entre le musée national d’anthropologie et celui d’histoire naturel. Espaces verts, jardins japonais et chinois, fontaines, haut-parleurs diffusant du Céline Dion à fond, et tout au bout : la mer avec un point de vue où tu pourras faire ta pause photo et eau !

 


3 – Déambuler dans le quartier d’Intramuros

J’ai trouvé que Manille était une ville très américanisée avec un fort héritage espagnol issu de la colonisation. Et en même temps, elle garde toute sa dimension asiatique. Un mélange de culture et d’époque intéressant à découvrir notamment dans le quartier d’intramuros. 

Tu y trouveras une cathédrale somptueuse, l’église catholique Saint Augustine illuminée par des lumières LED, le mémorial de la seconde guerre mondiale. Tu croiseras des étudiants sortant des collèges, lycées et universités du quartier et peut-être auras-tu l’opportunité d’assister à un match de basket, le sport numéro 1 aux Philippines !

Au nord d’Intramuros, le Fort Santiago vaut également le détour, j’ai eu la chance de me faire guider dans tout le fort par un agent de sécurité adorable qui surveillait le site et qui m’a compté l’histoire de sa ville avec passion. En tout cas, n’hésite pas à le solliciter si tu le croises, les philippins sont d’une gentillesse déconcertante.


4 – Boire un verre sur un roof top by night

J’en ai fait qu’un et c’était celui de mon auberge de jeunesse, au Z Hostel dans le quartier de Makati.

Les dortoirs sont certainement un poil chers pour la destination mais c’est propre, funky et ils y servent un succulent petit-déj.

N’oublie surtout pas tes boules Quies, la ville est bruyante, les coqs chantent tôt mais avant eux, les karaokés commencent parfois à 5h du matin (c’est du vécu…) 


5 – Tester la street food

Même si je te recommande de faire vraiment très attention à ce que tu manges, tester la street food est pour moi un incontournable lorsqu’on voyage en Asie.

On voit autour de ces brouettes à nourriture, toutes les catégories socioprofessionnelles et j’aime vraiment ce concept de pouvoir t’arrêter et hop ! prendre un petit quelque chose à grignoter, qui ne soit pas automatiquement sucré comme chez nous.

Mais encore une fois, veille à ne pas goûter des aliments crus par exemple ou des fruits que tu ne pourrais pas peler toi-même (banane et mangue ok ). Personnellement je suis végétarienne, ce qui limite aussi mon expérience culinaire dans les pays que je parcoure mais j’arrive toujours à trouver mon bonheur et surtout à éveiller mes papilles sur des saveurs nouvelles: la découverte c’est bien ce qu’on est venu chercher, non?

Ce programme peut être fait sur une journée seulement

Pour moi,  2 jours, c’est le minimum pour s’immerger, ressentir l’atmosphère et prendre la température d’un lieu. 

Autres suggestions de visite:

musée d’anthropologie – musée d’histoire naturelle – musée national – parc Paco – centre commercial Robinsons Place 


Où dormir à Manille ?

Je te recommande le quartier animé de Makati, pour ses nombreux bars et restos, son côté business center et parce qu’il est pour nous « le plus touristique ». 

Cependant, tu trouveras aussi ton bonheur dans le quartier populaire de Malate, où on trouve beaucoup d’auberges de jeunesse à bas prix, le « vrai » Manille en quelque sorte avec ses trottoirs défoncés, ses rues encombrées et sales, ses prostituées, ses odeurs pas toujours agréables mais l’avantage d’être au plus près de la population locale et des attractions majeures de la ville. 

NB: si d’autres passent par Booking, je n’utilise pour ma part que le site AGODA (du même groupe que Booking) pour toutes mes réservations d’hôtels, guesthouse car ils pratiquent en Asie, les prix les moins chers pour de l’hébergement. 

Alors tu pars quand? 

N’hésite pas à laisser un com si tu as des questions ou tout simplement pour donner ton avis sur cet article. Un petit mot fait toujours plaisir 🙂

1 mois aux Philippines

Les Philippines ont été la toute première étape de mon tour du monde.

1 mois dans ce pays aux multiples paysages, à la population d’une bienveillance rare et d’où on ne voudrait jamais repartir.

Je te livre mon itinéraire, le budget, et les must do and see ! 

Itinéraire

Manille : 3 jours

Nord de Luzon : 7 jours

L’île de Mindoro : 6 jours

L’île de Busuanga – Coron city : 5 jours

Cebu : 3 jours (étape inter-vol)

Bohol : 6 jours

Budget

1700€ pour 1 mois (pour deux adultes

En moyenne, compte 25€/personne/jour

Ce budget comprend :

  • 2 billets d’avion de Busuanga à Cébu
  • Les transferts en bateau (5 au total)
  • Activités (tyrolienne, sources d’eaux chaudes, sortie journée en bangka, trek rizière batad, ferme aux papillons, tarsiers, chocolate hills etc.)
  • Les hébergements en auberge de jeunesse ou guesthouse
  • Les repas et boissons (y compris les petits plaisirs, restos, milk shake, cocktails)
  • Les transports en bus, Uber, tricycle, jeepney, scooter
  • Lessive
  • Achats divers (dentifrice, savon, sac de randonnée etc.)
Marché de Baguio

Les incontournables de mon voyage

Manille

  • Le quartier d’Intramuros
  • Le Rizal park
  • Se déplacer en jeepney et métro

Nord de Luzon 

  • Baguio : Mines View, les balades&parcours de rando dans le Camp John Hay et le marché local !
  • Sagada : La randonnée du Kiltepan peak, Echo Valley et les cercueils suspendus, se rafraîchir aux Bokong Falls
  • Banaue/Batad : trek dans les rizières en terrasse ♡

L’île de Mindoro 

  • Talipanan : plage, randonnée vers les Talipanan falls, détente au Bamboo’s house
  • Sablayan :  Pandan Island et la tyrolienne (Sablayan Zipline Adventure)

NB : Je te recommande vivement de faire de la plongée à Apo Reef, le plus grand récif des philippines, un parc marin extraordinaire. Je ne l’ai pas fait pour des raisons de budgets et parce que je démarrais à peine mon tour du monde, c’est mon grand regret mais une bonne excuse pour y retourner 😉

L’île de Busuanga – Coron City 

  • Coron : privatiser une bangka et se rendre à Siete Pecados – Twin Lagoon – Kaganyan Lake ♡
  • Busuanga : sources d’eaux chaudes de Maquinit, Concepcion Falls

Mon article dédié à ces deux îles magiques c’est ICI 

Cebu 

  • Cebu city : Fort San Pedro, Basilique Minore del Santo nino, croix de Magellan

Bohol

  • Chocolate Hills (donc passage en scooter par la Bilar man made forest)
  • Cascades : Dam-Agan falls, Ingkumhan falls, Pahanhog falls ♡
  • Loboc adventure park
  • Butterfly conservation center
  • Cam-Umantad falls et au même endroit les rizières en terrasse de Cadapdapan ♡
  • Les Caves Pools du côté d’Anda

Les plus et les moins

Les plus 

  • Les gens : prévenants, accueillants, généreux et touchants
  • Facilité des transports
  • Coût de la vie : prix très bas pour un français
  • Langue anglaise parlée quasiment partout
  • Les paysages divers et incroyables : volcan – rizières – montagnes – cascades – plages – fonds marins – fôret – îles
  • Le banana cake et le mango shake ! 

Les moins 

  • Les villes importantes sont trop américanisées à mon goût
  • La nourriture (surtout pour les végétariens, c’est un peu la galère)
  • Les tarsiers, ces minuscules primates très fragiles qui sont exposés aux touristes dans des conditions qui m’ont déplues

Sans négliger les risques de catastrophes naturelles qui sont malheureusement fréquents dans ce fabuleux pays.  Cela ne doit en aucun cas t’empêcher de t’y rendre mais choisis une période dite « propice » pour diminuer ces risques.

Liste de mes hébergements

ManilleZ Hostel  (auberge de jeunesse, roof top et superbe vue sur la ville, chambres propres, quartier branché, 

Baguio: Ashburn’s Transient Room (chambre chez l’habitant, très sommaire, douche commune, laverie bon marché dans la rue, très gentille famille, ils vous proposeront du riz et des légumes au p’tit dej :-)) 

Attention, le lien peut renvoyer vers d’autres hébergements car celui-ci est très demandé au vu du prix bas.

SagadaIsabelo’s inn (superbe auberge sur plusieurs étages, chambres privées, bibliothèque et coin salon, excellent petit-déjeuner, emplacement idéal, famille accueillante et adorable)

BanaueRandy’s room (la maison du bonheur pour backpackers, Randy accueille sans compter, tout le monde se retrouve dans son salon pour le p’tit dej, chambres sommaires, douches et toilettes communes, coupures d’electricité possibles, superbe expérience) 

Mindoro:

à Puerto Galera: Bamboo House (n’hésite pas une seule seconde, non seulement l’endroit est trop mignon, à côté de la plage, les chambres sont propres et confortables, mais surtout la famille qui tient cet hôtel de charme est adorable, tu tomberas en amour pour eux et leur curry de légumes est juste le meilleur plat que j’ai pu déguster aux Philippines) 

à Sablayan: Emily Hotel (c’est une ancienne prison et la pire chambre que j’ai eu en terme de confort et de propreté mais l’établissement est originale, sur le port,  la famille est gentille et nous a réservé un bateau privé pour notre trip du lendemain pour un prix ridicule, à peine quelques euros. Une adresse pour très petits budgets et une seule nuit)

Busuanga: chez l’habitant (accueilli par la cousine d’un sextuagénaire rencontré en ville alors que nous marchions avec nos backpacks à la tombée de la nuit)

CebuMayflower Inn (hôtel de permaculture, beaucoup de jeux de sociétés disponibles, idéal avec des enfants, restaurant sur place, chambres privées confortable, bon wifi) ET Copenhagen Main Residences (hôtel proche de l’aéroport, très moderne, sans charme, bonne wifi, plusieurs étages sans ascenseur)

Bohol

à Tagbilaran: Briell’s dorm (bonne wifi, super propre, douche commune, à quelques minutes à pieds du port, location scooter possible, accueil fantastique, proche d’un mall)      

du côté d’Anda: Bohol Lahoy Dive Resort  (un petit coin de paradis tenu par un couple de suisses allemands, bonne table, bungalows de charme, joli jardin, jaccuzzi, location scooter possible, mauvaise wifi dans les bungalows mais excellente dans l’espace commun)

VOYAGER, C’EST UNE FÊTE : ON MET LA CLEF SOUS LA PORTE, ON SE LAISSE À L’INTÉRIEUR. ON SE DONNE RENDEZ-VOUS À L’ÉTRANGER. ON REGARDE LES RUES, LE CIEL ET LES MAISONS. ON SE REGARDE SOI-MÊME DANS LES VITRINES, ÉTONNÉ D’ÊTRE OÙ L’ON EST – C’EST À DIRE AILLEURS. ON A CHANGÉ. ON EST AUSSI NEUF QUE CE QU’ON VOIT.

 

– Christian Bobin – 

 

Alors, tu pars quand ?